Home Syst. réticulaire

Système réticulaire


 

Stimulations somatiques et émotionnelles vont définir par l'intermédiaire

du système réticulaire le niveau de tension musculaire.


Nous avons tous un niveau de vigilance qui nous est propre.

Il est défini par notre niveau d'activité somatique (activité corporelle) et notre niveau d'activité "émotionelle".

Le système réticulaire perçoit tous ces niveaux d'activité, fait la "somme" de tous ces stimulus et "définit" un niveau de vigilance qui induira en grande partie la tension musculaire de base ainsi que  notre niveau de veille et influencera d'autres paramètres vitaux.

Le système réticulaire est une entité neurologique qui se situe dans le tronc cérébral et qui est entre autre, responsable du tonus musculaire et de la vigilance avec laquelle nous fonctionnons.
Ce système ne décide pas à lui seul comment il doit fonctionner, il est influencé par des stimulations mentales (émotionnelles) et des stimulations somatiques (par ex: musculaires).

Un peu comme un accumulateur, il emmagasine tous ces stimuli et définit un niveau de stimulation globale qu'il va proposer au corps.

Il peut être testé par le neurologue au travers d'un examen qui étudie la capacité du muscle temporal à se relâcher face à une nociception provoquée artificiellement dans le territoitre du nerf trijumeau.
Ce test (E.S.T: Extéroception du Silence Temporal) se base sur le réflexe de protection buccale, qui provoque une ouverture buccale suite à une nociception buccale et donc un relâchement momentané du muscle temporal.
Ce réflexe est déclenché au sein du système réticulaire.
Si celui-ci est sur-stimulé, ce réflexe a du mal à s'exprimer.

 

A-Niveau de vigilance + élevé B-niveau de vigilance -elevé.

la musculature maxillo-faciale est en lien directe avec  le système

réticulaire, qu'elle influence, la relâcher est primordial.

 

Niveau de vigilance:
Ces données sont présentées par le biofeedback de "Conductance de la peau" au niveau de la main.
Notre niveau d'émotivité, de vigilance influence le système orthosympatique à la hausse qui lui même influence la conductivité électrique de la paume de la main et peut nous renseigner sur le niveau de veille, de "vigilance" du patient.
Cette augmentation orthosympathique (perçue au niveau de la paume de la main) passe d'abords par une stimulation de type émotionnelle du système réticulaire

E.S.T:
Il nous renseigne sur l'hyper activité du système réticulaire et peut donc nous renseigner sur la cause probable, de la chronicité du surplus de tonus musculaire.

Augmentation des afférences somatiques:
Les stimulis autidifs, musculaires, proprioceptifs, nociceptifs,... vont stimuler le système réticulaire qui à son tour va augmenter le tonus musculaire.


 

Nous pouvons agir sur le système réticulaire, par la thérapie manuelle HMTC, en harmonisant les tensions musculaires/stimuli musculaires (somatique), et en induisant le relâchement du patient/stimuli mentaux (émotionnel) avec l'aide du biofeedback (EMG et skinconductance).
Le schéma (ci-dessus) vous propose de visualiser ce concept afin de mieux le percevoir.

Cette perturbation  concerne surtout les patients souffrant de céphalées de tension.

Chez ces patients plus que pour d'autres le travail avec le biofeedback sera très important.